CYDNE JASMIN COLEBY

FAMILY MATTERS

December 19, 2020 - January 30, 2021

Cydne Jasmin Coleby grew up in a large family and today her work is strongly linked to her relatives. In photographic compositions, Coleby depicts members of her family in ceremonial postures or in a daily life of wonderful nonchalance.
 

One of Coleby’s relevance lies in the fact that she uses collage to integrate elements of self-portraits into the faces and bodies of the protagonists of these everyday scenes. Thus, she assimilates herself to family members, living or dead, and shows compassion and empathy towards them. It is in this way that she enters into communion with her ancestors and siblings and finally comes to make peace with her history, accepting family losses and other wounds of the past. By incorporating her own image into these traditional family portraits, she makes their temporality relatively indefinable. She thereby conjured up her belief system of the relationship between the world of the living and the world of the dead.
 

To these collage-enhanced compositions are added pieces of fabric, printed patterned paper, white sand from the Bahamian beach, paint, watercolor, all of which recall the Bahamian cultural patchwork and the diversity of Caribbean lifestyles.
 

Cydne Jasmin Coleby is a Bahamian artist born in 1993, she lives and works in Nassau, BS. Family Matters is her very first solo exhibition.
 

Julien Cadet

 


It’s common to suppress emotions that are difficult to process - to run from what we fear. No matter how inescapable the truth, denial is eminent. We sweep these painful realities under rugs leaving obvious mounds that we insist on walking around. We hang paintings over emotional holes in the walls of our hearts, being careful to never shift them and expose the abyss. But no matter how much we try, these mounds will grow, and holes will widen until we address them. No matter how far we run, the distance will never be enough and our legs will grow weak.
 

The Covid pandemic granted me a moment to confront unaddressed trauma. Being forced into constant close proximity with family allowed me to view them in ways that before seemed impossible. I noticed how past traumas had manifested themselves in the present actions, both within them and myself. I was able to bridge gaps in our personalities, sighting that we all shared similar strengths and weaknesses as a result of generational conditioning and environment; nature and nurture personified. This internal tethering ushered in a deeper connection with my family, both past and present.
 

Family Matters is an exploration in confronting generational/familial trauma. Acting as both a voyeur and the subject, I begin to unearth family skeletons with curiosity and sensitivity, holding space for unnurtured pain, and honoring the resulting scars. Inspired by family photographs, I collage various elements of my image on to stylized depictions of family members to illustrate empathy for these experiences and understanding for the traits we may share. Matters once kept between family are being laid bare, so that our experiences are no longer seen as a point of shame, but rather a sign of honorable resilience and strength.
 

Cydne Jasmin Coleby

© Courtesy of Cydne Jasmin Coleby and Galerie Julien Cadet

© Credits photo: Thomas Marroni

Cydne Jasmin Coleby a grandi dans une famille nombreuse et aujourd’hui son travail est fortement lié à son entourage. Coleby met en scène, dans des compositions photographiques, des membres de sa famille dans des postures cérémoniales ou dans un quotidien d’une merveilleuse nonchalance.
 

La pertinence de Coleby réside entre autres dans le fait qu’elle utilise le collage pour intégrer des éléments d’autoportraits dans les visages et dans les corps des protagonistes de ces scènes de vie courante. Elle s’assimile ainsi à des membres de sa famille, vivants ou défunts, et fait preuve de compassion et d’empathie à leur égard. C’est de cette façon qu’elle entre en communion avec ses ancêtres et sa fratrie et qu’elle arrive enfin à faire la paix avec son histoire, en acceptant les pertes familiales et autres blessures du passé. En incorporant sa propre image dans ces portraits familiaux traditionnels, elle rend leur temporalité relativement indéfinissable. Elle conjure ainsi son système de croyance des relations entre le monde des vivants et celui des morts.
 

A ces compositions rehaussées de collages sont ajoutés des morceaux de tissus, des papiers à motifs imprimés, du sable blanc de la plage des Bahamas, de la peinture, de l’aquarelle, autant de techniques, de motifs et de couleurs qui rappellent le patchwork culturel bahaméen et la diversité des modes de vie caraïbes.
 

Cydne Jasmin Coleby est un artiste bahaméenne née en 1993, elle vit et travaille à Nassau, BS. Family Matters est sa toute première exposition personnelle.
 

Julien Cadet
 

 

Il est courant de refouler des émotions difficiles à gérer, de fuir ce dont nous avons peur. Aussi inéluctable soit la vérité, le déni est remarquable. Nous balayons ces douloureuses réalités sous le tapis, en laissant des monticules évidents que nous persistons à contourner. Nous accrochons des tableaux sur les trous émotionnels dans les murs de nos coeurs, en prenant soin de ne jamais les déplacer et de révéler le gouffre. Mais quels que soient nos efforts, ces monticules vont grandir et les trous s’élargiront jusqu’à ce que nous les comblions. Peu importe la distance que nous parcourons, elle ne sera jamais suffisante et nos jambes s’affaibliront.
 

La pandémie de Covid m’a donné un moment pour affronter un traumatisme non traité. Le fait d’être forcé de rester constamment à proximité de ma famille m’a permis de les voir d’une manière qui me semblait auparavant impossible. J’ai remarqué comment les traumatismes passés se sont manifestés dans les actions présentes, en eux et en moi. J’ai pu combler les lacunes de nos personnalités, en constatant que nous partagions tous des forces et des faiblesses similaires en raison du conditionnement et de l’environnement générationnel. La nature et l’éducation personnifiées. Ce lien interne a permis d’établir un lien plus profond avec ma famille, tant passée que présente.
 

Family Matters est une exploration de la confrontation des traumatismes générationnels/familiaux. Agissant à la fois comme voyeur et comme sujet, je commence à déterrer les squelettes familiaux avec curiosité et sensibilité - en laissant de la place pour la douleur non nourrie et en honorant les cicatrices qui en résultent. Inspiré par des photographies de famille, je fais des collages de divers éléments de mon image sur des représentations stylisées de membres de la famille pour illustrer l’empathie pour ces expériences et la compréhension des traits que nous pouvons partager. Les choses qui étaient autrefois gardées en famille sont mises à nu, de sorte que nos expériences ne sont plus perçues comme un point de honte, mais plutôt comme un signe de résilience et de force honorables.
 

Cydne Jasmin Coleby